Comment bien réussir l’intégration d’un nouveau salarié : mode d’emploi

31 octobre 2016

Souvent sous-estimée, l’intégration d’un nouveau collaborateur est une étape à part entière du recrutement. Cette démarche de transmission d’informations et de présentation de l’entreprise permettra au nouvel arrivant de prendre ses fonctions dans les meilleures conditions.
De plus en plus d’entreprises insistent sur ce moment d’accompagnement managérial. Pourquoi ? A qui cela bénéficie-t-il ? Quand faut-il débuter le processus d’intégration ? Comment procéder ? Eléments de réponse.

Les bénéfices d’une bonne intégration

La mauvaise intégration d’un nouveau collaborateur n’est pas sans risque. En effet; elle peut conduire à un départ en cours de période d’essai : un véritable échec pour l’entreprise.
A l’inverse, l’accompagnement d’un nouveau collaborateur lors de sa prise de poste lui permettra d’être plus rapidement opérationnel, productif et autonome. La réussite de l’intégration d’un salarié est vectrice d’un engagement durable et d’une meilleure implication au sein de l’entreprise.
Cet accompagnement donnera au nouvel arrivant un sentiment de soutien et lui permettra de développer au mieux ses compétences.
Un processus de recrutement n’est donc complètement achevé qu’à condition que l’intégration du nouvel arrivant se soit déroulée avec brio.

Comment doit-on procéder ?

Avant son arrivée :

• Informez-vous sur le nouveau salarié : âge, formation, parcours professionnel… Tâchez de consulter son CV : son intégration se fera différemment selon son expérience.
• Rassemblez les informations importantes à lui communiquer concernant son poste de travail et la vie de l’entreprise (livret d’accueil, organigramme…)
• Anticipez les visites et présentations à effectuer le jour J et créez un planning pour vous assurer de la disponibilité de chacun.
• Préparez son poste de travail avec le matériel nécessaire pour l’exercice de sa fonction. C’est un geste indispensable pour que le nouveau collaborateur soit opérationnel le jour J mais c’est également un signe de respect révélant l’intérêt qu’on lui porte.

Le jour J :

• L’accueil du nouveau collaborateur doit se faire dans l’idéal par son responsable hiérarchique qui se présentera et expliquera son rôle au sein de l’entreprise.
• Il est important d’établir une relation de confiance avec le nouvel arrivant, en s’intéressant à ses centres d’intérêt, ses projets.
• Et d’effectuer un entretien approfondi pour lui présenter en détail les missions de son nouveau poste. Présentez concrètement les produits ou les services proposés par l’entreprise.
• Prévoyez également un tour des différents services de l’entreprise pour une présentation physique auprès des autres collaborateurs. La visite des locaux est également importante afin qu’il puisse prendre ses marques.
• Au-delà de toutes les formalités indispensables le premier jour, il est important de personnaliser l’accueil du nouvel arrivant, de créer un climat de convivialité. L’inviter à déjeuner, à prendre un café, l’inciter à poser des questions, l’interroger sur ses premières impressions …
• Remettez-lui un livret d’accueil (s’il existe) regroupant les informations concises et complètes résumant les principales procédures internes, les rôles et responsabilités de chacun, les informations RH, le répertoire téléphonique de l’entreprise.
• La mise en place d’un plan d’intégration qui vous permettra de suivre au mieux les étapes de son intégration. Il sera également utile lors de la prise de décision en fin de période d’essai.

Le suivi :

Durant la période d’intégration du nouveau collaborateur, il est fortement recommandé de planifier des points réguliers pour connaître son évolution au sein de l’entreprise. Il aura pour but de s’assurer que ses missions et ses relations avec ses collègues se déroulent au mieux, de mesurer sa progression et d’identifier les difficultés qu’il aura rencontrées afin de pouvoir mettre en place des actions correctives.
Son avis est précieux pour vous : en effet, il porte un regard neuf sur l’entreprise Incitez-le à vous faire part de ses impressions et interrogations concernant les process mis en place.
Ce suivi assuré par le responsable hiérarchique permettra de réaliser un bilan à la fin de la période d’essai pour confirmer l’embauche.
L’intégration d’un nouveau collaborateur est le résultat d’un process à mettre en place mais surtout de l’accueil des collaborateurs de l’entreprise.
La qualité du plan d’intégration mis en place joue un rôle majeur dans le bon déroulement de la période d’essai du nouveau collaborateur. Il sera aussi bénéfique à l’entreprise qu’au nouvel arrivant qui, guidé et rassuré, pourra répondre aux exigences de son nouveau poste de façon autonome et efficace.

Chloé Belmonte

Suivez-nous sur Twitter : @ViadeoRecruteur

Plus d'actu

Viadeo confirme sa place de N°1 des avis en France sur les entreprises !

30 novembre 2018

Viadeo confirme sa place de numéro 1 en France avec plus de 6,6 millions d’avis sur les employeurs...

Comment répondre à un avis sur votre entreprise

06 novembre 2018

Vos employés ou anciens employés ont évalué votre entreprise? Excellente nouvelle, ce sont des informations très recherchées par les potentiels candidats.

Les cadres changent, Cadremploi aussi !

25 octobre 2018

C’est la rentrée, Cadremploi fait peau neuve, avec au programme : un nouveau site et une nouvelle application mobile, une nouvelle baseline, une nouvelle charte relationnelle, une refonte de l'expérience utilisateur.

>