Recrutement participatif : les 5 avantages de la cooptation

23 août 2016

Mettre ses collaborateurs à contribution pour trouver le candidat rêvé en échange d’une prime versée en cas d’embauche : c’est ainsi que se définit le recrutement participatif, également appelé « cooptation ». Fondée sur la confiance, la cooptation capitalise sur le réseau personnel et professionnel des salariés déjà en poste pour faire émerger de nouveaux candidats auprès du recruteur. Pourquoi avez-vous tout intérêt à investir dans cette pratique vertueuse ? Réponse en 5 points.

Elle fait émerger des candidatures qualitatives et pré-qualifiées

« Qui se ressemble s’assemble », dit-on. On pourrait volontiers ajouter : « qui se ressemble se recommande » ! Il y a fort à parier qu’un CV transmis directement aux RH par le biais d’un collaborateur a déjà passé avec succès le filtre de certains de vos critères clés de sélection, sans que vous n’ayez eu à bouger le petit doigt. Un diplôme spécifique, une expérience professionnelle particulière, un trait de caractère ou une qualité de savoir-être nécessaire pour le poste à pourvoir ; le coopteur a l’avantage de connaître tout aussi bien la culture et les attentes de l’entreprise d’une part, que le profil, le parcours et les velléités professionnelles du coopté, d’autre part.

Elle fait gagner du temps au recruteur

La cooptation vous permet souvent d’identifier des profils que vous ne seriez sans doute jamais parvenu à capter autrement. Parmi eux, les candidats peu ou pas connectés – ou ceux allergiques aux sollicitations des chasseurs de tête. En facilitant cette phase particulièrement chronophage du sourcing, la cooptation réduit mécaniquement la durée du processus de recrutement … et par conséquent les moyens financiers à y allouer.

Elle est généralement dotée d’un très bon « retour sur investissement »

Le coût d’une embauche par cooptation est plus faible que celle issue d’un processus de recrutement externe classique. Le recrutement participatif permet en effet à l’entreprise de faire des économies directes sur les honoraires habituellement destinés aux cabinets de recrutement. Elle réduit par ailleurs le budget alloué à la publication d’offres d’emploi. Parmi les rares études chiffrées qui évaluent l’efficacité du processus de cooptation, l’une d’entre elles – réalisée aux Etats-Unis – est particulièrement éloquente. Ernst & Young estime ainsi avoir économisé 20 millions de dollars grâce à un programme de cooptation concernant 3000 postes.

Elle agit comme le catalyseur (et le garde-fou) de votre marque employeur

Dès lors qu’il prend sa casquette de coopteur, le collaborateur devient l’ambassadeur de votre marque employeur auprès de son réseau. Démultiplié à l’échelle de l’entreprise, un programme de cooptation efficace (c’est-à-dire attractif sans être ni agressif ni intrusif) peut avoir une force de frappe très intéressante en termes d’image. Plus qu’une simple pratique RH, le programme de cooptation s’impose alors comme un formidable outil de management global pour l’entreprise.

Elle favorise l’engagement de vos collaborateurs

Certes, les programmes de cooptation permettent aux collaborateurs volontaires d’arrondir leurs fins de mois, mais cette pratique ne peut être réduite à son versant opportuniste. La recommandation est un acte fort qui engage symboliquement le coopteur auprès de son employeur – et met en jeu sa réputation auprès de son réseau professionnel. Il a donc tout intérêt à ce que le recrutement se concrétise et se pérennise.

En somme, en instaurant une sorte de « contrat moral » entre les trois parties – recruteur, collaborateur et candidats – la cooptation apparaît comme un processus gagnant-gagnant. Voire gagnant-gagnant-gagnant !

Plus d'actu

Viadeo confirme sa place de N°1 des avis en France sur les entreprises !

30 novembre 2018

Viadeo confirme sa place de numéro 1 en France avec plus de 6,6 millions d’avis sur les employeurs...

Comment répondre à un avis sur votre entreprise

06 novembre 2018

Vos employés ou anciens employés ont évalué votre entreprise? Excellente nouvelle, ce sont des informations très recherchées par les potentiels candidats.

Les cadres changent, Cadremploi aussi !

25 octobre 2018

C’est la rentrée, Cadremploi fait peau neuve, avec au programme : un nouveau site et une nouvelle application mobile, une nouvelle baseline, une nouvelle charte relationnelle, une refonte de l'expérience utilisateur.

>